COA: Une nomination qui fait polémique

Il y a quelque jours, le nouveau président du comité Olympique Algérien, Abderrahmane Hamad décide de nommer l’ex président de la fédération Algérienne de Tennis, Mohamed Bessaad, en qualité de trésorier de l’instance sportive en question, en remplacement du défunt Rabah Chabah . La désignation de Besaad, dont la levée de suspension pour mauvaise gestion n’a toujours pas été notifiée à la FAT par le MJS, a été validé par le membres du bureau exécutif du COA lors de leurs dernière réunion. Néanmoins cette décision n’est pas passée inaperçue. Au sein du mouvement sportif national beaucoup n’ont pas apprécié la démarche et se posent des questions sur l’intérêt de cette nomination, tant la situation de Bessaad n’est toujours pas réglée et que l’ex premier responsable de la FAT ferait par ailleurs l’objet d’une procédure judiciaire. En effet, en décembre 2019, ce dernier est écarté par Raouf Bernaoui pour motif de mauvaise gestion. L’ex ministre de la jeunesse et des sports avait même indiqué que le dossier a été confiée à la justice. Parmi les fait reprochés à l’ex président de la fédération, l’a signature d’un cheque d’un montant de 540 600 DA au profit de la société « New Elite Sport », appartenant à son fils, pour régler une facture d’achat de matériel sportif. Il se rend ainsi coupable d’un conflit d’intérêt, interdit par le décret 16-153 du 23/05/2016. Trois président par intérim se succèdent à la tête de la fédération Algérienne de Tennis. À l’occasion de l’AGO, tenu en octobre dernier, le représentant du MJS annonce l’ouverture d’une enquête sur la gestion de Bessad. Quelque jours plus tard, un communiqué du ministère, publié par l’APS annonce la réhabilitation du président déchu par le nouveau patron de la maison du 1er mai. Cependant, aucune notification n’est parvenue au siège de la FAT. Le président par intérim Mohamed Lazar est même chargé d’organiser l’AGO de fin de mandat et l’AGE. Pourtant la période d’intérim est largement dépassée. Une situation pour le moins délicate, qui continuera sans doute d’alimenter la polémique, en attendant une réaction de la part du MSJ.

Red

About redaction

Check Also

Cyclisme: Sahiri s’empare du maillot jaune

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *