Football: Belmadi: « Je reste dans mon poste pour le bien de mon pays et la sélection »

Dans un entretien publié sur le site de la Fédération Algérienne de Football, l’entraineur national Djamel Belmadi a confirmé l’information donnée hier sur ces colonnes au sujet de sa décision de rester à la tête de la barre technique  des Verts.  Belmadi est revenu sur plusieurs sujet dont notamment l’élimination amère en Coupe du Monde 2022 concédée face au Cameroun, le mois de mars passé  

« Ma demande à la FAF  de mettre fin à mon  contrat  a été refusée »  

«J’ai soumis à tous mes responsables mon contrat, je leur ai donné la possibilité et l’opportunité de mettre fin à ce contrat sans brouille aucune et en prenant la responsabilité, s’ils avaient pensé que je n’étais plus au niveau, s’ils voyaient l’arrivée d’un autre sélectionneur d’un bon œil. Ça n’a pas été accepté. Ce n’est pas une démission, sinon je ne serais plus là, mais c’était une proposition destinée à voir ce que les responsables du foot en Algérie avaient comme position par rapport à moi. Ils voulaient me voir continuer, et c’était indispensable pour moi.  S’ils ne veulent pas de moi, je m’en vais, je laisse ça à d’autres. »  

« J’ai beaucoup de respect  pour notre peuple dans son ensemble »  

« Le deuxième élément, ô combien important, c’est le public, notre peuple dans son ensemble, qui a apporté une voix, qui avait l’envie de croire en nous, mon staff et moi-même, nos joueurs, malgré cette crise. Je ne suis pas venu pour autre chose que ça, si j’avais choisi la facilité au sens large du terme, je ne serais pas à la tête de l’EN. Je suis là pour une raison claire et sans ambiguïté, c’est pour monter le plus haut possible le drapeau de ce pays et faire en sorte que cette EN soit la plus respectée, pas simplement en Afrique mais dans le monde. On y est arrivé, pas complètement puisque nous serions sinon en Coupe du Monde, mais d’une certaine manière, cet objectif a été atteint.»  

« je m’étais préparé à quitter mes fonctions au cas où l’échec surviendrait mais… »  

Belmadi  a d’emblée rappelé que cette élimination ne sera pas effacé de sitôt de son esprit   « Avec ce qui s’est passé, le minimum de respect que j’ai pour mon EN et pour mon pays, après un échec qui reste un échec, même si les conditions sont les conditions, était de savoir si l’on était capable de redémarrer avant autant de force, d’énergie, de passion, de se fixer un autre objectif etc… Ça prend du temps, ce temps là étant à la mesure du drame footballistique que l’on a vécu tous ensemble. J’ai été profondément touché. J’avais estimé, et je m’étais préparé dans un coin de ma tête à quitter mes fonctions au cas où l’échec surviendrait, qu’il faut mériter cette fonction. Je crois en la méritocratie, et si tu ne mérites pas parce que tu as échoué ou mal travaillé, tu dois partir. J’ai un contrat qui est là jusqu’à décembre 2022, il n’y a pas de condition d’objectif.»  

« Cette date du 29 mars restera à jamais marquée dans nos têtes »

 «Cette date restera à jamais marquée dans nos têtes, que ce soit les acteurs principaux (joueurs, staff technique), mais aussi évidemment pour ceux qui suivent l’Équipe Nationale, de par l’importance de ce match-là, décisif pour la qualification à la Coupe du Monde 2022, mais également pour son scénario dramatique, où l’on est passé par tous les sentiments. Quand je parle de scénario dramatique, je ne parle pas que des dernières secondes mais bien des 126 minutes qui ont jalonné cette rencontre. Ça ne disparaîtra pas aussi facilement chez moi.»  

«On visait les deux CAN puis la Coupe du Monde. C’est une grande désillusion, une grande tristesse»  

 «On fondait énormément d’espoirs. Ce projet a débuté à ma signature, on visait les deux CAN puis la Coupe du Monde. Il n’y avait pas d’objectif de résultat, comme j’ai pu l’entendre ici ou là. C’est une grande désillusion, une grande tristesse et d’autres sentiments, comme la colère. On ne peut pas dire que l’on ait totalement récupéré de cela, que l’on est déjà passé à autre chose, ce serait mentir. Nous sommes encore dans ce choc. Moi qui suis totalement investi dans mon travail, je passe mon métier quasiment au centre de ma vie avec, bien sûr, la famille, et c’est une lourde chose à porter.»  

M.A.  

About redaction

Check Also

Football: Europa League Conférence: Bentaleb s’incline face à Aston Villa

Lille est finalement sorti indemne de son déplacement ce jeudi à Aston Villa. Dans cette …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *