Football: Belmadi « Un bilan sera fait mais pour l’instant la déception domine »

Le coach Djamel Belmadi était abattu mais toujours aussi franc et assez direct dans sa conférence de presse. Djamel a répondu avec beaucoup de tristesse mais assez précis sur certains sujets.   

« Ce qui est important c’est que cette EN doit être bien entourée. S’il faut changer? On changera. » 

 « La fédération, les joueurs, et tous les acteurs de ce sport doivent travailler ensemble pour permettre d’aller de l’avant. Ce qui est important c’est que cette EN doit être bien entourée. S’il faut changer? On changera. » 

« L’Algérie est une grande nation et elle se relèvera » 

« L’Algérie est une grande nation et elle se relèvera. Je n’ai jamais voulu m’accrocher à un trône. Le jour où je ne me sens inutile à mon pays, je saurai quoi faire. Il y aura une réflexion dans les jours à venir. » 

« Ma tristesse va d’abord à mes joueurs »   

« Ma tristesse va d’abord à mes joueurs. Pour certains, c’était sûrement la dernière occasion d’aller en Coupe du Monde. J’espère que Zerrouki, Benancer, Touba, Boudaoui auront la chance à l’avenir d’aller au mondial » 

« J’ai pensé aux enfants et familles qui ont célébré avant de voir tout s’écrouler dix secondes plus tard » 

« J’ai une pensée pour le peuple qui se déplace en nombre, regardent devant sa télévision ce soir. J’ai une pensée pour mes enfants, aux enfants et familles qui ont célébré avant de voir tout s’écrouler dix secondes plus tard. » 

« « Il y a des chances que je fasse plaisir à certains journalistes » 

 « Il y a des chances que je fasse plaisir à certains journalistes, à certains ici et sur les plateaux TV qui t’écaillent pour des lobbys… Les jours à venir et les temps qui suivent vont être difficiles » 

« Difficile de parler d’avenir. Tout le monde est abattu » 

« Difficile de parler d’avenir. Tout le monde est abattu. On ne se voyait pas rater cette coupe du monde. À dix secondes… Un bilan sera fait mais pour l’instant la déception domine » 

« On avait un objectif, et on ne peut pas passer à côté de ça »  

« Je sais que la question de mon avenir intéresse du monde. Ces quatre ans à la tête de cette sélection ont été quatre années de bonheur au vu du travail effectué. Il n’empêche qu’on avait un objectif, et on ne peut pas passer à côté de ça » 

« Ces deux derniers années, je n’ai  pas vu un arbitre qui ne soit pas agressif avec nous »  

« Ces deux derniers années, je n’ai jamais vu un seul arbitre qui ne soit pas agressif quand tu viens lui parler. Je ne cherche pas d’excuses, ce sont des faits » 

« ces arbitres ne respectent pas notre pays. » 

 « Je le dis aujourd’hui sans peur : ces arbitres ne respectent pas notre pays. Ils viennent ici? Voient ce travail, et ne nous respectent pas » 

« Certains, présents ici ou sur les plateaux télé se réjouissent de ce qui s’est passé. » 

« « On était dans un équilibre tactiquement. On a jamais été mis en danger, jamais dominés sauf sur coup de pieds arrêtés et ces dix secondes…  Aujourd’hui, vous avez la possibilité de tout remettre en question. C’est trop facile…  Certains, présents ici ou sur les plateaux télé aussi se réjouissent de ce qui s’est passé. » 

« On a mis notre vie entre parenthèses pour ce match et ce succès. Pour notre pays, notre peuple… » 

« On est effondrés. On a mis notre vie entre parenthèses pour ce match et ce succès. Pour notre pays, notre peuple. On n’avait que cette motivation en tête. Plus qu’une déception personnelle, ce mauvais scénario… on doit s’en remettre à dix secondes d’un mondial… » 

M.A. 

About redaction

Check Also

Football: Rayane Djahl s’engage avec la Juventus

C’est l’un des plus grands espoirs du football Algérien. À 18 ans, Rayane Djahl vient …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *