Football: Denis Lavagne règle ses comptes avec Mellal

Accusé d’avoir conduit une rébellion à la veille de la finale de la Coupe de Ligue, obligeant Cherif Mellal a signer une reconnaissance de dettes aux joueurs et aux staff, Denis Lavage a répondu à ce qu’il qualifie de « propagande immonde » par un communiqué qu’il nous a fait parvenir. S’étant refusé jusqu’ici à tout commentaire « par respect devant la tragédie qui a frappé la belle Kabylie », le technicien français officiellement en partance pour l’USMAa tenu à réagir. «Devant la désinformation, le dénigrement, les contrevérités pour ne pas dire la propagande la plus immonde effectués sur les réseaux sociaux par des personnes très proche de la direction du club, il me semble qu’il est temps de rétablir certaines vérités» , précise t-il.

Dans sa missive, l’ancien coach du CSC dont l’aventure avec les Canaris s’est terminée en queue de poisson a réfuté l’hypothèse selon laquelle lui et ses joueurs auraient exercé un quelconque chantage sur le président. «Depuis quelques mois, les joueurs constatant que rien ne s’arrangeait au niveau financier, les retards de salaires et de primes perduraient. Les joueurs et l’ensemble du staff (entraineurs adjoints compris) ont souhaité que la direction du club signe un protocole d’accord dans lequel la direction s’engagerait à régulariser les primes de match non payées avant la fin de la saison soit le 24 aout 2021. En effet les joueurs et le staff souhaitaient que les promesses orales de Mellal deviennent pour une fois dans la saison des certitudes écrites (les paroles volent, les écrits restent), a aucun moment il n’a été question de boycotter la finale et aucun chantage n’a été exercé sur la direction. En effet, les joueurs étaient tous conscient de l’importance de gagner cette finale pour ne pas rater l’occasion de rentrer dans l’histoire de la JSK en donnant un 28eme titre au club après lui avoir redonné son lustre africain en atteignant la finale de la coupe de la CAF », précise t-il.« Mellal m’a traité de « fils de… »

Denis Lavagne assure que «dire que les joueurs et le staff ont fait du chantage est de la simple désinformation dans le but de cacher les problèmes financiers du club et salir la réputation des joueurs et de l’entraineurs en fin de contrat qui ne souhaitent pas renouveler leur engagement avec une direction incapable de tenir ses engagements et payer régulièrement les salaires de ses employés». Mellal appréciera…

Par ailleurs, Rivalité a révélé il y a quelques jours que Cherif Mellal et Denis Lavagne en étaiet venus aux mains au lendemain de la finale de la Coupe de la Ligue. Des faits que le technicien français a confirmé point par point dans son communiqué, confirmant la véracité de nos informations. Au lendemain de la finale, la direction m’a signifié ma mise à pied. Le début de l’entrainement étant programmé a 18h30, je me suis rendu au stade à 19h pour éviter de croiser qui que ce soit, malheureusement arrivé sur place les joueurs ayant refusé de s’entrainer, des personnes dont le président Mellal se trouvaient devant l’entrée du vestiaire. Après avoir salué l’entraineur des gardiens Omar Hamdane, lui aussi mis à pied par le club, Mellal m’a signifié que je ne pouvais pas rentrer dans le vestiaire, j’ai alors pris mon téléphone pour appeler mon agent pour lui faire part de la situation et à ce moment-là le président Mellal a commencé à m’insulter, me traitant de « fils de …. », et pensant que j’enregistrais ses propos, il m’a carrément arracher le téléphone des mains. Dans cette situation deux options s’offraient à moi: soit tomber dans la violence verbale et physique mais ce n’est pas mon éducation, soit alerter les joueurs de ce qui se passait, ce que j’ai fait. Les joueurs sont alors sortis du vestiaire, j’ai pu alors récupérer mon téléphone et je suis parti après avoir remercié les joueurs pour tous les efforts qu’ils avaient fait pour la JSK et les supporters».
« J’ai appris le recrutement de  certains joueurs dans la presse »

Enfin, Denis Lavagne conclut son communiqué en levant les vraies raisons qui l’ont poussé à refuser de prolonger son contrat. « Devant le peu d’empressement affiché par la direction à présenter l’offre écrite, j’ai compris que certains dirigeants n’étaient plus aussi pressés de renouveler mon contrat. Par ailleurs au cours du mois de juillet, j’ai appris la signature de certains joueurs (Oukil et Doumbia) dans les journaux. Une bien curieuse façon de recruter sans demander l’avis de l’entraineur.  A partir de là,  j’ai décidé de ne pas renouveler mon contrat avec la direction actuelle de la JSK et j’ai commencé à étudier les sollicitations des autres clubs». Mellal appréciera.

Nassim A.

About redaction

Check Also

Football: Larouci reprend du temps de jeu

Peu utilisé depuis l’entame de la saison le latéral gauche de l’Equipe nationale Yasser Larouci …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *