Football: Echange d’accusations entre le MCA et la JSS par voie de communiqués

La rencontre qui a opposé, samedi, la JS Saoura au MC Alger joue les prolongations. Alors que la JSS l’avait emportée sur le terrain sur le score de deux buts à zéro, une guerre des communiqués a été déclenchée le lendemain après la publication, dimanche, d’une missive par la direction du MCA dans laquelle elle dénonçait un climat hostile à Béchar. Ce a quoi, la JSS a répliqué le lendemain, accusant sans ambages les supporters du MCA d’avoir provoqué la pagaille durant le match, et a accusé, par ailleurs, son homologue de se cacher derrière «  de faux prétextes pour camoufler la défaite de l’équipe sur le terrain ».

Ainsi, le MCA  était le premier à ouvrir les hostilité en dénonçant  «les conditions extra-sportives dans lesquelles s’est joué le match face à la JS Saoura à Béchar“, tout en reprochant à son homologue de la JSS la présence la présence dans les coulisses de personnes étranges qui ont “tenté de faire sortir le match de son cadre sportif. Ces mêmes personnes ont empêché nos supporters d’accéder au stade, tout en les intimidant, avant de menacer et priver la cellule de communication de couvrir le match de la réserve et des séniors. Les mêmes personnes ont tenté d’agresser le staff technique de l’équipe réserve ainsi que le joueur de l’équipe senior Boualem Mesmoudi à la mi-temps“, a précisé la direction du club Algérois.

De son coté, la direction de Zerouati a riposté à travers un communiqué virulent  dans lequel elle accuse son homologue mouloudéen de vouloir « justifier sa défaite en se cachant derrière le prétexte des incidents. C’est plutôt ses supporters qui ont lancé les hostilités. Ils ont agressé des personnes appartenant au service d’ordre et les employés du stade. Ils ont endommagé la porte principale de l’entrée des supporters visiteurs, les portes des vestiaires ainsi que la pelouse avec des fumigènes”, a indiqué la direction de la JSS dans son communiqué. Ça ne s’est pas arrêté ici, puisque la direction des Aigles de la Saoura est allée loin en lançant des accusations à l’encontre de Hadj Redjem. “Il a menacé de faire reléguer le club à la division inférieure en nous disant : «Je suis la Sonatrach qui contrôle toutes les filiales du sponsor», a-t-elle encore lancé.

La commission de discipline de la Ligue de football professionnel (LFP) a annoncé dans un communiqué qu’elle laissait le dossier ouvert pour complément d’informations. Elle a en outre convoqué les secrétaires des deux clubs pour les entendre. Des sanctions devraient être prononcées.

Nassim A.

About redaction

Check Also

Football: Petkovic poursuite sa tournée

Le sélectionneur national Vladimir Petkovic poursuite sa série de rencontre avec les équipes de Ligue …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *