Football: Kourichi, Assad, Fergani et Madjer tristes pour Faouzi Mansouri

Le football algérien est en deuil après l’annonce du décès de l’ancien arrière gauche de la prestigieuse équipe nationale des années 80s Faouzi Mansouri. L’ex joueur de Nîmes Olympique, Montpellier HSC et Mulhouse FC avait porté les couleurs de la sélection algérienne durant plusieurs années et disputé aussi deux Coupes du Monde avec les Verts en 1982 en Espagne et en 1986 au Mexique. Titulaire indiscutable en sélection, Mansouri était un homme généreux et très respectueux, de l’avis de’ l’ensemble de ses anciens camarades. C’est ses anciens  clubs Nîmes et Montpellier  qui ont annoncé la triste nouvelle via  un  communiqué rendu public en fin de matinée de ce mercredi. «Le MHSC a appris ce jour avec une grande tristesse le décès de son ancien joueur, Faouzi Mansouri, qui luttait depuis des mois contre une longue maladie », a indiqué le club Gardois. L’International algérien, Faouzi Mansouri avait  aussi porté les couleurs de de  l’AS Béziers (1980-1981), puis Montpellier (1981-1983) est parti très tôt en tirant sa révérence dans un silence total, suite à une longue maladie à l’âge de 66 ans.  

Kourichi « Mansouri était un brave homme. Il est parti trop tôt »  

L’ancien défenseur central de l’EN Noureddine Kourichi, premier joueur binational à avoir porté les couleurs de l’Equipe algérienne a bien voulu  nous accorder cet entretien pour rendre hommage à son ancien camarade en sélection compagnon de chambre en sélection Faouzi Mansouri, décédé ce mercredi suite à une longue maladie. L’ancien joueur de Lille, Valenciennes  et de Bordeaux, arrivé en 1979 en sélection algérienne, avait disputé deux Coupes du Monde avec Mansouri  en 82 et en 86
« Je suis vraiment profondément touché comme l’ensemble des personnes qui gardent en mémoire cette mémorable équipe de 1982 et 1986. Faouzi était pour moi plus qu’un partenaire  sur le terrain. J’étais le premier à rejoindre la séleciotn en 1979  puis Mansouri était arrivé pour devenir un ami très proche. On partageait la même chambre en équipe nationale et lorsqu’il n’était pas là c’était avec Mustapha Dahleb. »    
« C’était un homme qui savait se faire respecter sur et en dehors du terrain »

Revenant sur les qualités  humaines de son ancien camarade  Kourichi déclare  « Comme la plus part des joueurs des années 80s c’était un homme très généreux avec une grande simplicité. Mansour était formé à Nîmes avec des entraineurs comme Kader Ferroud et des partenaires comme René Gérard.  Donc, c’était un homme qui savait se faire respecter sur et en dehors du terrain. C’était un défenseur  très fort danse les duels, dynamique et explosif. Il était très bon de la tête et assez technique pour être un très latéral.  Il est parti très tôt effectivement, 66 ans de os jours, ce n’était pas un page vraiment avancé. Il venait juste de prendre sa retraite mais bon, c’est le Mektoub. J’ai une grande pensée pour sa femme que j’ai connue lorsqu’on était joueurs. En 1981, sa femme était avec ma mère et mon cœur dans les tribunes. Je présente mes condoléances aussi à son frère et toute sa famille. 

Assad : « Mansouri a beaucoup servi la séleciotn. Sa mort nous chagrine vraiment»  

Son ancien camarade en équipe nationale et en club Salah Assad était aussi très affecté d’apprendre le décès de son ex partenaire au FC Mulhouse Faouzi Mansouri. L’ex joueur du Paris-Saint germain formé au RC Kouba nous parle aussi de la dissipation de ce qu’on considère en Algérie comme l’un des meilleurs latéraux de tous le temps en Algérie « Je suis vraiment très affecté d’apprendre le décès notre ami et frère Faouzi. Ma femme aussi a eu du mal  à le croire car Mansouri était comme un frère. C’était mon ex partenaire  au FC Mulhouse. On se connaissait très bien ? Je me rendais chez lui et il venait chez moi souvent. On est vraiment touché, Allah Yerahmou Inch’Allah »

 « Faouzi est une  légende de notre football mais il a préféré vivre en discrétion »   

Salah Assad remémore aussi le parcours de l’ancien défenseur latéral gauche de Montpellier et de Nîmes avec qu’il a joué deux Coupe du Monde en Espagne et au Mexique « Mon ami Faouzi Allah Yerahmou était un homme très humble. Sur le terrain, c’était un vrai guerrier. Il ne reculait devant rien. C’est qu’un sur qui on pouvait compter face au jeu viril des africains à cette époque. Faouzi a beaucoup donné à la sélection. Il faisait partie de cette génération de binationaux comme Kourichi  à avoir ramené ce plus sur le plan tactique et athlétique à notre légendaire équipe de 1982. Il appliquait  bien les consignes de l’entraineur, et pour moi effectivement, il fait partie des légendes. Seulement, c’est un homme qui a préféré vivre dans la discrétion  »    

Fergani : «La mort de Mansouri, nous attriste. Je n’ai plus les mots … »  

Après son compagnon de chambre en sélection et  son ex camarade au FC Mulhouse, c’est au tour de son capitaine d’équipe en équipe nationale Ali Fergani d’apporter son témoignage concernant le regretté Faouzi Mansour, parti hier à l’page de 66 an après une longue maladie « La nouvelle de la mort de Mansour m’a beaucoup attristé. Je n’ai plus les mots car on ne savait pas trop qu’il était malade, c’était  une nouvelle brusque pour nous. Faouzi a été toujours exemplaire sur le plan du dévouement pour les couleurs de l’Algérie. Il nous a quittés très tôt car il vient juste d’avoir ses 66 ans. Allah Yerahmou et au nom des anciens joueurs, qui l’ont connu, je présente mes sincères condoléances à sa famille »  

« Sur le plan de l’engagement, il était irréprochable. Un grand Homme nous quitte »  

Poursuivant ses déclarations l’ancien capitaine de l’épopée des Verts Ali Fergani nous dira  « Que voulez-vous que je vois dise, c’était un homme avec un grand « H ». Il s’est vite mis au service de l’Equipe, en donnant tout pour la sélection il venait souvent en équipe nationale et il honorait bien ses matchs, c’était un joueur sur le plan de l’engagement et du nationalisme irréprochable, Allah Yerahmou »  

Madjer « Mansour était très gentil, on garde un bon souvenir de l’homme et du joueur »   

L’ex légende du football national Rabah Madjer était aussi choqué d’apprendre le décès  de son ex équipier Faouzi Mansour. Madjer a eu juste la gentille de lâcher ces quelques mots « Allah Yerahmou Inch’Allah, Mansouri était un homme bien, très gentil, et très calme. Vraiment c’est une terrible nouvelle. On gardera un très bon souvenir de lui. C’était quelqu’un de très bien Allah Yerahmou»  

Moumen A. 

About redaction

Check Also

Football: Larouci rejoue avec Sheffield

En difficulté depuis son transfert en Premier League l’été passé, le défenseur latéral gauche de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *