Football: Le CSC ne pourra pas qualifier ses nouvelles recrues

Fraîchement installé à la tête de la direction générale du CSC, Mohamed Boulahbib a fait des révélations choquantes sur la situation du vieux club constantinois. En proie à des dettes faramineuses, le CSC se retrouve en effet interdit de mercato. A cause de cette sanction de la FIFA, il ne peut donc en l’état actuel des choses qualifier ses nouvelles recrues.

En effet, le CSC est d’abord confronté au cas de l’ex-joueur malien, Mahamadou à qui il doit payer la bagatelle de de 1,6 milliard de centimes avec à la clés une sanction   d’interdiction de recrutement et une menace  de défalcation de points (3 points), conformément à la décision de la commission de la discipline de la FIFA. 

La direction du CSC doit aussi rclazsser le dossier du  Soudanais, Sharaf Eldin Shiboub à qui elle doit payer une indemnité de près de 4 milliards de centimes.  Si l’on y ajoute les trois milliards que le CSC doit au Tunisien Kais Yaakoubi, recruté et limogé en l’espace de vingt-quatre heures, le CSC doit en litiges près de huit milliards de centimes. Sous le coup de décisions d’interdiction de recrutement, le CSC aura du mal à lever cette décision. Ce qui laisse penser que les nouvelles recrues ne seront pas qualifiées avant le mercato d’hiver le cas échéant.

Nassim A.

About redaction

Check Also

Football: Petkovic poursuite sa tournée

Le sélectionneur national Vladimir Petkovic poursuite sa série de rencontre avec les équipes de Ligue …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *