Football: Mellal ou le méga projet à deux balles !

A la JSK, il y a l’idée qu’on se fait d’un projet sportif et la façon dont il est appliqué sur le terrain. A l’entendre parler, quand il ne vocifère pas, Cherif Mellal promet la stabilité à tous les niveaux. Mais force est de constater qu’à chaque mercato, il reste pas les bras croisés. Bien au contraire, il recrute à tour de bras. Certaines arrivées se sont révélées, certes, de bonnes pioches avec le temps, mais il y a eu quand même des flops. Et pas qu’un peu.

Fidèle à ce qu’il fait depuis qu’il est aux commandes, Cherif Mellal opère comme un enfant à la plage qui détruit son château de sable d’un revers de main et se remet à la reconstruire. C’est amusant ! 

Sauf que les supporters ne s’amusent plus. Face à la saignée que vit le club, les supporters affichent un ras-le-bol certains. Certes réprimé par la tragédie que vit la Kabylie depuis une semaine, mais certains ne se gênent néanmoins pas à le faire savoir aux dirigeants à travers des commentaires acerbes sur la page officielle du club.

Car en plus de constater les départ en masse des meilleurs joueurs de l’équipe, tels que Benbot, Ait Abdeslam, Souyed, Benchaira, Hamroune et éventuellement Bensayah, Tubal, Benabdi et Boulahia, le board de la JSK n’a pas fait dans la demi-mesure sur le marché des transferts.

Car, en tout et pour tout, le club a recruté cet été pas moins de quatorze joueurs ! Oukil (RCA), Bouhakkak (ASAM), Belaribi (ASMO), Khelfaoui (HBCL), Boughachiche (USC), Ilhoum (USC), Merazi (JSMT), Bensaci (JSMB), Chelfaoui (ES Ben Aknoun), Sadi (CABBA), Mujib Kassim (Ethiopie) et Yacouba Doumbia (Mali). La direction du club s’est abstenue, soi-disant, à la présenter par solidarité à la tragédie qui a frappé la région. 

Mais solidarité ou pas, le constat est là. La stabilité n’est qu’un slogan que Cherif Mellal a utilisé et usé durant ces trois ans de règne. Car force est de constater que depuis son arrivée, une soixantaine de joueurs a été recrutée et pas moins de sept entraîneurs se sont succédés sur le banc. 

Denis Lavagne parti après six mois, le club négocie avec Miloud Hamdi.

En gros, la JSK s’apprête à s’attaquer à la prochaine saison avec un groupe new-look. Pour un finaliste de la Coupe de la CAF censé grandir encore plus, il va jouer encore les petits bras. 

Dommage que l’obsession de dépenser moins fait oublier l’essentiel à Mellal : Gagner plus…de titres !

Nassim A.

About redaction

Check Also

Football: MC Alger: Hadj Redjem remet sa démission

Alors que l’on croyait que tout allait bien chez le club champion d‘Algérie en titre, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *