Football: Petkovic «L’essentiel, c’est d’avoir gagné»

Soulagé de l’issue de cette rencontre remportée lundi contre l’Ouganda, le sélectionneur national, a présenté une analyse très juste de l’évolution de son équipe en conférence de presse d’après match.

Vladimir Petkovic, qui semble conscient des défaillances qui rangent son équipe, dresse pratiquement le même constat que celui des fans de l’EN à propos du rendement collectif et individuel de ses éléments. D’emblée le driver des Verts dira

« On savait que le match allait être difficile, et ce qu’on a vu l’a confirmé, surtout en première période, où on a manqué de précision. On a raté des passes. On a commis deux ou trois fautes et on l’a encore vérifié, à chaque fois on fait une erreur on paye ça cash. On a parlé avec les joueurs à la mi-temps, on a dit que la deuxième doit être meilleure. Il fallait oublier ce qui s’est passé durant la première et tout donner. On a réussi à renverser la vapeur grâce à notre qualité de joueur. On doit être plus relaxe, tout en restant concentrés. La concentration doit rester au maximum dans ce genre de match.»

« On a réussi une meilleure deuxième mi-temps »

voulant connaître les raisons de ce visage amorphe des algériens en première période face à l’Ouganda, Petkovic très sincère dans son analyse avance « Si on regarde la première période du premier match et celle d’aujourd’hui, on aurait dit qu’on n’a jamais joué ensemble, mais les deuxièmes périodes étaient différentes. Contre la Guinée on a joué mais on n’a pas marqué, mais aujourd’hui ça a bien bougé, on a été plus actifs. Il faut avoir la qualité dans la réaction, et s’adapter, tout en donnant un plus quand ça ne marche pas et de rester humble et calme. Et je crois qu’on a bien réussi cela en seconde période»

«Le mental, on y travaille souvent. »

Avant de clore sa conférence de presse le patron de la barre technique des Verts assure « Je veux féliciter les joueurs pour ce qu’ils ont fait, ils ont montré qu’ils avaient les moyens de changer les choses. Le mental, on y travaille souvent. Parfois ça marche et parfois non. L’essentiel, c’est d’avoir gagné contre une équipe qui avait aussi six points. J’ai parlé aux joueurs, leur disant que c’est important de gagner ce match car c’est le dernier match de ces éliminatoires Coupe du monde en 2024. il fallait le gagner et préparer comme il se doit les prochains qui devraient se jouer en mars 2025. »
M.A.

About redaction

Check Also

Football: MC Alger: Hadj Redjem remet sa démission

Alors que l’on croyait que tout allait bien chez le club champion d‘Algérie en titre, …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *