Football: Slimani « Je ne vis pas du tout bien notre élimination du Mondial 2022 »

L’Algérien Islam Slimani, avoue dans un entretien accordé à un journal français qu’il n’arrive toujours pas à digérer l’élimination du Mondial 2022, contre le Cameroun. L’actuel avant centre du stade Brestois, regrette surtout la manière cruelle avec laquelle ses camarades et lui avaient raté cet objectif. Bien entendu, concentré à fond sur sa nouvelle mission l’ancien lisboète, arrivé cet été en provenance du Sporting promet de tout donner pour aider son nouveau club à réaliser ses objectifs cette saison  

« Être éliminé à 30 secondes près  a été un choc et ça le reste aujourd’hui » 

A bientôt 35 ans, Islam Slimani a répondu avec beaucoup d’amertume à la question du journaliste du Prussien concernant l’absence de l’Algérie à la première Coupe du Monde de l’histoire organisé dans un pays arabe.  « Être éliminé à 30 secondes près, alors que j’ai le sentiment qu’on avait bien fait les choses, ça a été un choc et ça le reste aujourd’hui. Je ne le vis pas bien du tout mais je me dis que c’est notre destin et qu’il nous faut vivre avec ça. Et ça ne marque pas du tout la fin de ma carrière internationale » 

« Tant que je serai compétitif, je ferai en sorte d’aider ma sélection » 

Revenant su sa convocation en équipe nationale, alors d’aucuns l ‘avaient donné comme étant bon pour la retraite, l’international algérien Islam Slimani, qui avait refusé plusieurs offres du Golfe pour rester compétitif au plus haut niveau déclare « Tant que je serai compétitif, je ferai en sorte d’aider ma sélection. Pourquoi ne pas envisager de regagner quelque chose avec l’Algérie ? » a-t-il lancé dans un entretien paru sur Le Parisien. 

« Belkebla et Belaili m’ont beaucoup aidé à vite m’adapter à Brest »  

Le meilleur buteur de l’histoire de l’équipe nationale  toujours en exercice, est de nouveau revenu sur son transfert cet été au stade Brestois, où ses coéquipiers, en sélection Haris Belkebla et Youcef Belaili l’ont beaucoup aidé à faire ce choix de les rallier en Bretagne « Ils n’ont pas été un facteur primordial dans ma venue mais ils vont beaucoup faciliter mon adaptation. En sélection, nous formons une famille. À Brest, sur le terrain, de par nos postes respectifs, nous allons nous trouver d’autant plus facilement… Je ne suis là que depuis deux semaines et je n’ai pas joué de matchs amicaux mais je progresse à chaque entraînement. À chaque séance, j’apprends à connaître mieux mes nouveaux coéquipiers. Je suis persuadé qu’on va réaliser de belles choses » Rajoute Slimani, titulaire hier avec le SB29, contre le PSG au Parc des Princes.  

M.A.

About redaction

Check Also

Football: Europa League Conférence: Bentaleb s’incline face à Aston Villa

Lille est finalement sorti indemne de son déplacement ce jeudi à Aston Villa. Dans cette …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *