Handball: Abdelkader Rayane donne les raisons de la débâcle 

La sélection nationale féminine participe au championnat du monde juniors, qui se déroule en Macédoine du 19 au 30 juin. Le moins que l’on puisse dire est que les Vertes sont passées a côté de la plaque lors du premier tour. En effet, les protégéeps de Rayane Abdelkader ont perdu leurs trois matchs de la phase des groupes. Pour leur entrée en lice, elles se sont inclinées face à la République Tchèque (17-23), après avoir fait preuve de beaucoup de combativité. Lors des rencontres suivantes, elles se sont carrément écroulées. En effet, les Algériennes, visiblement pas prêtes pour cette compétition, ont subi des défaites par des scores fleuves, respectivement face à la Suède (13-38) et à la Chine (9-34).  » Nous sommes très loin du niveau mondial. On ne va pas se mentir ». Nous a déclaré l’entraîneur national, avant de nous livrer les véritables raisons de cette débâcle.  » L’équipe n’était pas préparée pour disputer une compétition internationale de cette envergure. Honnêtement, le résultat de cette participation était prévisible. À l’exception du mini stage de deux que l’équipe a effectué au mois de janvier dernier, où encore le regroupement d’une semaine réalisé à Alger avant de rejoindre la Macédoine, la sélection nationale n’a bénéficié d’aucune préparation. Pas de stage conséquent, ni de matchs amicaux. Les joueuses sont arrivées avec comme seule préparation, celle effectué avec leurs clubs respectifs. Cela reste insuffisant, même insignifiant lorsqu’on connaît le niveau de notre championnat et le travail effectué au niveau de nos clubs. Comment peut-on rivaliser avec des nations aguerries ? A titre d’exemple, la Chine a effectué un regroupement continu d’une année en Hongrie pour se préparer à ce rendez-vous ». A-t-il confié, en revenant sur l’absence de son staff en Macédoine.  » Franchement, je suis jaloux des autres sélections présentes dans ce tournoi, qui disposent de  staffs étoffés. Chaque sélection compte au minimum une dizaine de membres d’encadrement. La sélection nationale s’est déplacée avec un entraîneur, en l’occurrence moi, une kiné et le chef de la délégation qui est un membre fédéral. L’équipe ne dispose pas de médecin, ni de garde matériel, et encore moins d’un entraîneur des gardiens où d’un adjoint. Cela crée d’autres soucis pour cette jeune équipe, qui fait du mieux qu’elle peut « . L’EN disputera encore quatre matchs de classement avant de regagner Alger le premier juillet prochain.

Red

About redaction

Check Also

Athlétisme: Varsovie : Nouveau record pour Gouaned

Par ailleurs, le demi-fondiste algérien Mohamed Ali Gouaned a établi un nouveau record personnel sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *