Football: Aissaoui (Parme AC) : « J’ai répondu sans hésiter à l’appel de l’Algérie »

Reda Aissaoui, le jeune et talentueux défenseur polyvalent du Parme AC jouera pour l’Algérie. Après avoir déclaré sa flamme pour son pays d’origine, il y a quelques mois sur ces colonnes   l’italo-algérien vient de nous annoncer en exclusivité, qu’il  a répondu favorablement à l’appel du cœur en donnant son accord de porter le maillot de la sélection algérienne des U20. Donné comme un espoir de son club, Aissaoui sera présent lors du prochain rassemblement des Verts, à partir du 20 mars à Alger et qui sera ponctuée par un  match amical  contre la Mauritanie à Nouakchott. 

Tout d’abord Reda, comment sont vos nouvelles depuis notre dernier entretien?  

Je suis très content de retrouver la compétition. Après, cette dure période pendant laquelle les Championnats de jeunes en Europe étaient à l’arrêt  à cause du Corona Virus, on reprend les matchs et la compétition. Vous comprendrez  qu’on est très heureux de retrouver les terrains.  

Un retour qui doit vous faire du bien certainement, puisqu’on a appris que vous avez reçu une convocation du sélectionneur national des U20, une confirmation ?  

Effectivement, j’ai reçu un appel il y a de cela plusieurs jours. On m’a demandé si je voulais jouer pour l’Algérie.  Comme vous le savez, j’ai toujours rêvé de jouer pour mon pays, et celui ma famille. Maintenant, je vous laisse le soin d’imaginer ma réponse (rires)  

 Vous avez donc donné votre accord de porter le maillot de l’Algérie ?  

Sans la moindre hésitation ! L’Algérie est mon unique choix, j’ai toujours eu des opportunités mais ici en Italie tout le monde connait mon choix pour mon pays d’origine, d’ailleurs, depuis que j’étais capitaine d’équipe avec Parme, je n’ai jamais caché mon souhait de jouer pour l’Algérie  

Maintenant que vous avez reçu votre convocation, quel est votre sentiment ?  

C’est vraiment une grande fierté pour moi et ma famille. Vous savez, jouer pour l’Algérie  n’est pas simplement un choix sportif, mais c’est une question de ferté. Voir mon papa, fier de moi est une chose qu’on ne peut pas ressentir si on appelé par exemple à jouer pour une autre sélection, donc je sis heureux de rendre mn papa et ma famille fière de moi. Vous ne pouvez pas imaginer ce que je ressens car moi-même il m’est difficile de vous le décrire …  

Entretien réalisé par Moumen Ait Kaci Ali     

About redaction

Check Also

Football: Rayane Djahl s’engage avec la Juventus

C’est l’un des plus grands espoirs du football Algérien. À 18 ans, Rayane Djahl vient …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *