Football: Djamel Benhocine (SAS) :  » Fier d’avoir défendu les intérêts du club jusqu’au bout »

Le verdict est tombé concernant l’affaire opposant la FAF au club de Stade Africain Sétifien. En effet, dans un communiqué rendu public vendredi matin, la Fédération Algérienne de Football a annoncé qu’elle a ‘’ eu gain de cause auprès du Tribunal Arbitral du Sport (TAS) de Lausanne dans l’affaire qu’il l’a opposé au Stade Africain Sétifien (SAS). En plus de 21 000 CHF dépensés par ce club, ce dernier devra s’acquitter des frais de l’arbitrage qui seront fixé par le TAS ‘’ peut-on ainsi lire dans ledit communiqué. Pour rappel, la direction du SAS avait introduit un recours auprès du TAS de Lausanne après avoir épuisé toutes les voies de recours en Algérie et ce, concernant la non-application de la réglementation au sujet de l’accession en division supérieur. ‘’ Je suis fier d’avoir défendu les intérêts du club jusqu’au bout ‘’ nous a dit d’emblée le président du SAS, Djamel Belhocine ‘’ dans la forme, le TAS à accepter notre doléance mais pas dans la forme. Nous de toutes les manières, nous avons maintenant la conscience tranquille. On a défendu notre club jusqu’au bout car il existe d’autres équipes avec des milliards qui n’ont pas eu l’audace de faire ce que nous avons fait ‘’ a ajouté notre interlocuteur qui nous a indiqué que les frais qu’ils se doivent s’acquitter seront remboursé d’une partie par la FAF et de l’autre par la LIRF. Il faut juste dire que la FAF n’a pas lésiné sur les moyens pour avoir gain de cause dans cette affaire car pour certains observateurs si le contraire s’est produit, ceci aurait pu porter un autre préjudice à l’instance dirigée par  Kheïrredine Zetchi.

  Farès Rouibah.

About redaction

Check Also

Football: Belloumi dans les petits papiers de l’OM

Très en verve la saison passée, le jeune international algérien de Farense FC, Mohamed Bachir …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *