Football: Les U18 victimes des choix suicidaires de la DTN

La sélection nationale U18 a reçu une véritable gifle, hier en match amical à Clairefontaine, face à son homologue Française. Les joueurs du coach Mourad Slatni se sont inclinés sur le score fleuve de 6 à 0. Chose qui était prévisible dans cette confrontation opposant David Goliath, même si la cellule de communication de la fédération tente de justifier cette débâcle par l’absence de quelques joueurs. L’équipe Algérienne, montée en un temps record, avait en face l’une des meilleures sélections du monde de la catégorie. Après seulement trois jours de regroupement, les coéquipiers de Lagha n’avaient aucune chance d’échapper à l’humiliation et la frustration, contre un adversaire bien rodé et surtout bien structuré. ‘’Depuis le début, on savait que la tâche allait être très difficile car il s’agit de notre premier stage d’évaluation après trois jours seulement de travail à l’entraînement et face à une équipe aussi performante que la sélection française. Cette dernière, qui se situe parmi les quatre meilleures sélections au monde dans cette catégorie d’âge, est en préparation depuis quatre ans et avec 42 stages déjà effectués’’, a expliqué SLATNI au site de la Fédération algérienne de football.
Cette sélections de joueurs activant à l’étranger renferme sans doute des talents. Néanmoins, la DTN qui les a balancé dans la gueule du loup, ne les a pas mis dans les conditions idéales pour s’exprimer convenablement et montrer de quoi ils sont capables. Pour rappel, les joueurs de la formation de l’entraineur Français Lionel Rouxel évoluent ensemble depuis les sélections U13, U15 et 17. C’est un groupe qui se distingue rapidement dans sa production par la cohésion et les automatismes. Ce qu’on n’a pas du vu chez la sélection Algérienne composée à l’occasion par des éléments évoluant dans des clubs des différents paliers du championnat de France. Mettre en opposition une équipe en situation de prospection, seulement, contre une sélection déjà constituée, en phase de perfectionnement, était pour le moins suicidaire. Aucun technicien, à l’exception de ceux employés par la DTN de la FAF, n’aurait validé ce genre de rencontre tout à fait démesuré, inopportun et sans objectif valable. ‘’Nous sommes en apprentissage et tant mieux qu’on ait ce genre de possibilités pour se mesurer à des adversaires de taille pour non seulement situer notre niveau, mais aussi de donner la possibilité à nos jeunes de progresser en prévision des JM d’Oran l’année prochaine ’’. A souligné Slatni, sans conviction.
 Pour avoir une meilleure idée sur le réservoir de joueurs évoluant dans les championnats étrangers, la direction technique nationale aurait du organiser plusieurs regroupements, dans un premier temps, et organiser par la suite des matchs amicaux contre des équipes de clubs et non des sélections nationales. Ainsi, le coach Slatni pourrait avoir une meilleure idée sur les éléments qui ont le niveau pour être sélectionnés en équipe nationale, aux cotés de ceux licenciés dans les clubs du championnat Algérien. Ce n’est qu’à partir de ce moment que la DTN peut envisager des matchs amicaux face à des sélections nationale pour préparer les différentes échéances internationales. Mardi, les deux sélections vont se retrouver au même endroit, pour une seconde réplique. Espérant que le staff technique va faire le nécessaire pour éviter une autre humiliation, qui sera sans nul doute préjudiciable pour les jeunes joueurs de cette sélection d’occasion, surtout.
Red

About redaction

Check Also

Football: Équipe nationale: Keddad in, Belaili out !

Le défenseur central du CR Belouizdad, Chouaib Keddad est officiellement convoqué pour les deux prochains …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *