Football: Ghezzal : «J’ai hâte de gagner ce premier titre ! »

Rachid Ghezzal est à un tournant de sa carrière. Leader du championnat turc avec Biskitas, l’attaquant algérien de 29 est à 90 minutes de son premier titre majeur en club. «J’ai hâte de gagner ce titre parce que si tu fais ce métier, tu dois être compétiteur et ça passe par les trophées. L’histoire est encore plus belle, lorsque l’on voit notre début de saison compliqué. Quand je signe, l’équipe est quinzième au classement avec beaucoup d’arrivées et de départs au mercato, et donc un groupe renouvelé. À ce moment-là, t’as beau savoir que t’es dans un grand club, tu ne te dis pas que tu vas jouer le titre. Mais on a su s’adapter ensemble, et aujourd’hui, on en est là parce qu’on a bossé et qu’on le mérite. C’est sûr que cette fin de saison est très stressante, mais il faut relativiser. La défaite contre Galatasaray, c’est notre premier faux pas dans un derby. On est toujours devant, mais maintenant on doit finir le boulot et gagner ce trophée majeur, qui sera le premier pour moi et certains de mes coéquipiers. Il ne faut pas non plus oublier qu’on doit aussi ça aux supporters qui nous soutiennent sur les réseaux sociaux ou dans la rue. Ils le veulent tellement, ce titre, qu’on doit aller au bout ».

Auteur de 7 buts et 17 passes décisives – un exploit qui lui a permis d’entrer dans le top 5 des meilleurs passeurs du championnat turc de tous les temps- Rachid Ghezzal assure que c’est ce genre de performances qui lui manquait jusqu’ici pour être un top player : «Les statistiques, c’est ce qui me manquait dans ma carrière jusque-là. Même quand je réalisais de très bons matchs, ça ne suffisait pas. Aujourd’hui, dans le football, tout est basé sur les chiffres, le nombre de buts inscrits ou le nombre de passes décisives. Sincèrement, je suis très heureux. Ça me donne confiance en moi, et je suis très épanoui. Ici, j’ai des responsabilités sur le terrain et je dois les assumer tous les week-ends. Je sais que je suis entré dans l’histoire avec mes dix-sept passes décisives. J’avoue que je surveille ça de près et on m’en parle tellement que de toute façon, ça ne pouvait pas m’échapper, même si je voulais ne pas y faire attention», a t-il expliqué.

Nassim A.

About redaction

Check Also

Football: Sage encense Benrahma

Interrogé en fin de rencontre de coupe de France joue avant hier soir, l’entraîneur de …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *