Football: Madjid Bougherra: «La pression sera sur le Qatar»

Madjid Bougherra est revenu longuement sur la demi-finale de demain soir face au Qatar, jardin en conférence de presse. Le sélectionneur national assure avoir préparé ce rendez-vous avec « tout le sérieux voulu. Nous sommes à une marche de la finale. Face au Maroc, la tactique était importante, leur équipe était plus fraîche que la nôtre puisqu’ils avaient fait tourner face à l’Arabie Saoudite, mais vous avez pu voir que c’était surtout à celui qui en voulait le plus, à celui qui mettait le plus de coeur.», a t-il assuré.

Le coach des A’ a assuré, par ailleurs, que son groupe a vite oublié le match du Maroc pour ne se concentrer que sur la suite du parcours. «Le match du Maroc est derrière nous. Nous avons des joueurs d’expérience, qui ont gagné la CAN, ce qui a permis de vite redescendre sur Terre. En réalité, dès le lendemain de ce match, nous préparions le duel face au Qatar avec sérieux. Depuis le début de la Coupe Arabe, nous nous préparons de la même façon, avec le même respect quelque soit l’adversaire, il ne fallait donc pas changer cela», a expliqué le coach national.
Sur l’état de forme de son groupe, Madjid Bougherra a assuré que «Notre staff médical fait un boulot extraordinaire en matière de récupération. L’état d’esprit aide beaucoup, nous voulons gagner donc nous nous surpassons. L’équipe a, depuis les prolongations face au Maroc, très bien récupéré. Ce sera d’ailleurs l’esprit collectif qui fera la différence pour le match face au Qatar », estime t-il. 

Par ailleurs, l’ancien capitaine des Verts estime qu’ «En tant que coach, c’est toujours mieux de connaître les joueurs et l’équipe que l’on va affronter. Nous avons des joueurs qui évoluent ici et connaissent le pays, certes, mais du coup, de l’autre côté, le Qatar nous connaît bien aussi. (…) J’ai eu l’occasion de suivre les U23 que j’avais au Qatar. Ils ont bien progressé, la plupart des ex U19 sont désormais titulaires chez les A. Pour autant, ça fait un certain temps que j’ai quitté la sélection, donc difficile pour moi de juger. Les joueurs d’Al Sadd ou Al Gharafa sont quasiment tous titulaires en équipe nationale, ils ont bien préparé l’avenir! Le Qatar est le pays organisateur, ils jouent devant ses supporters donc ils ont forcément une forme de pression. Nous, nous voulons progresser à chaque fois, donc nous nous mettons nous-mêmes sous pression entre nous. Pour autant, au moment de pénétrer sur la pelouse, c’est la volonté de prendre du plaisir et de gagner qui l’emporte. Nous sommes détendus.»Enfin, Madjid Bougherra a répondu à la questiuon que tout le monde se pose, à savoir les raisons qui ont fait qu’il n’utilise qu’une seule durant tout le tournoi Amir Saayoud. La réponse du coach des A’ est sans équivoque: «Amir Saayoud a été sélectionné en dépit d’un problème au genou, nous étions déjà au courant. Il a joué diminué face au Soudan, le genou strappé. Depuis, face au Liban et à l’Égypte, il est vrai qu’il n’était pas à 100%. En revanche, Saayoud n’a pas joué face au Maroc pour des raisons tactiques. Il a ses qualités, mais Brahimi en a aussi.» a ainsi expliquer le coach national et  d’ajouter «Saayoud est un pur 10, il ne peut pas jouer sur les côtés, et j’ai besoin d’excentrés qui courent beaucoup, qui défendent beaucoup face aux milieux adverses qui sont très mobiles. Je compte sur lui, je connais sa vision du jeu, je sais ce qu’il peut nous apporter par la dernière passe mais je suis très content de ce que fait Brahimi pour l’instant.»

Nassim A.

About redaction

Check Also

Football: Petkovic poursuite sa tournée

Le sélectionneur national Vladimir Petkovic poursuite sa série de rencontre avec les équipes de Ligue …

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *